logo

Articles récents

Pad thaï au poulet

Un pad quoi ?… Littéralement : « friture de style thaïlandais », LE plat national thaïlandais par excellence qu’il ne faut surtout pas louper et que j’ai adopté ! J’ai choisi de réaliser ces nouilles sautées thaïlandaises au poulet, mais vous pouvez tout aussi bien opter pour la recette d’origine aux crevettes et au tofu, pas mal non plus me direz-vous ? Ce que j’aime particulièrement dans ce plat, c’est la gourmandise des pâtes de riz, le piquant et le goût si singulier de la sauce, et la fraîcheur du soja et des tiges de ciboule. La combinaison parfaite, sublimée par des saveurs asiatiques reconnaissables dès la première bouchée… Je pourrais vous en écrire des lignes et des lignes ! Après de nombreuses dégustations dans mes petits bouibouis thailandais à Paris, voici pour moi la recette qui me fait saliver, n’hésitez pas à partager vos variantes de pad thai surtout !

POUR 4 PERSONNES

Pad Thai

500 g de poitrine de poulet/ blancs de poulet
– 4 œufs
– 400 g de pâtes de riz (taille L)
– 4 gousses d’ail
– 4 tiges de ciboule
– 1 poignée de coriandre
– 120 g de germes de soja
– 80 g de cacahuètes grillées non salées sans peau
– 4 cuil. à s. d’huile végétale

 

Sauce

– 150 g de pâte de tamarin
– 9 cuil. à s. de sauce poisson (nam-pla ou nuoc-mam)
– 12 cuil. à s. de sucre en poudre
– 3 cuil. à s. de jus de lime
– 3 cuil. à s. de vinaigre de vin blanc
– 3 cuil. à s. de sauce pimentée sriracha ou à défaut de paprika (pour une sauce non pimentée)

 

Accompagnements optionnels

– 2 quartiers de lime par personne
– Piment rouge en poudre ou piments oiseau hachés à doser selon vos goûts

1. Portez à ébullition 300 ml d’eau, puis laissez imbiber dans l’eau chaude la pâte de tamarin dans un bol durant 30 minutes minimum en remuant de temps en temps, jusqu’à l’obtention d’une sauce. A l’aide d’un chinois ou d’une petite passoire, filtrez la sauce pour enlever les résidus non comestibles et réservez la sauce.

2. Hachez finement les gousses d’ail, les tiges de ciboule et la coriandre en ayant pris le soin de lui retirer les tiges. Mixez grossièrement les cacahuètes. Coupez en dés/lamelles le poulet. Réservez chaque ingrédient avant de l’inclure lors de la cuisson du pad thai.

3. Portez à ébullition une grande casserole d’eau. Ajoutez les pâtes de riz et retirez du feu. Laissez reposer environ 10 minutes (pensez à remuer à l’aide d’une fourchette pour les séparer). Egouttez-les et rincez-les à l’eau froide, puis réservez dans la passoire.

4. Pour la préparation de la sauce, mélangez dans un bol la pâte de tamarin diluée et filtrée, la sauce poisson, le sucre en poudre, le jus de lime, le vinaigre de vin blanc et la sauce sriracha ou le paprika si vous êtes sensibles aux plats pimentés.

5. Pour la cuisson du pad thai, faites chauffer l’huile végétale dans un wok ou une poêle profonde, ajoutez l’ail et le poulet et faites-les dorer. Ajoutez les œufs dans le wok et les remuez délicatement sans pour autant les brouiller. Incorporez les pâtes cuites très al dente, remuez. Ajoutez la sauce pad thaï, mélangez, puis les tiges de ciboule et les germes de soja. Continuez de remuer jusqu’à réduction de la sauce tout en évitant une surcuisson des ingrédients et particulièrement du poulet.

6. Disposez le contenu du wok dans une assiette, saupoudrez-les de la « poudre » de cacahuètes. Coupez en quartiez le lime, en répartissant 2 quartiers par personne. Proposez à vos invités en accompagnement optionnel dans des bols individuels : un supplément de cacahuètes, de tiges de ciboule et de germes de soja, ainsi que du piment en poudre ou des piments oiseaux hachés. Dégustez dans la foulée, et régalez-vous !

Conseil : Contrairement aux pâtes de blé, les pâtes de riz ne cuisent pas dans une eau bouillonnante restée sur le feu. Après avoir fait bouillir son eau, il est important de retirer la casserole du feu avant d’y plonger les pâtes de riz.

1 Commentaire

Ajouter votre commentaire