logo

Articles récents

Recettes salées Tag

Melon, concombre & feta

A la recherche de fraîcheur durant l’été, je me suis bien évidemment tournée vers l’ingrédient star… le melon ! Dégusté généralement à l’italienne avec son jambon de parme, j’ai souhaité l’accompagner d’herbes fraîches, de fromage léger comme la feta, et de fraîcheur avec le concombre. J’ai également trouvé l’idée assez chouette de détourner la coque du melon comme contenant pour la salade, la présentation est originale, et on utilise tout le melon ! Pour davantage de gourmandise, optez pour un melon bien mûr et sucré pour contraster le côté salé de la feta. Mais quelles sont les astuces pour bien choisir son melon ? Vous pouvez le reconnaître à son « pécou » (la queue du melon), s’il commence à se décoller, le tour est joué, il est arrivé à maturité ! N’hésitez pas également à le sentir, son parfum sucré doit s’en dégager, de même que son poids, plus il sera lourd, plus il sera sucré. La réalisation de cette entrée rafraîchissante étant hyper rapide, il serait dommage de s’en priver !

POUR 4 PERSONNES

2 melons
– 1 concombre
– 15 brins de coriande fraîche

– 100 g de feta
– 8 cuillères à s. d’huile d’olive
– 60 g de pignons de pin
– 2 citrons verts
– Baies roses
– Sel
– Poivre

 

1. Coupez les melons en deux et épépinez-les. Pour la découpe, détaillez les melons en dés, mais vous pouvez également creuser des boules à l’aide d’une cuillère parisienne.

2. Si le concombre est Bio, vous pouvez choisir de ne pas l’éplucher ou de n’éplucher qu’une bande de peau sur deux. Dans le cas contraire, épluchez-le à l’aide d’un économe. Puis, coupez-le en deux dans la longueur et épépinez-le à l’aide d’une petite cuillère. Coupez-le par la suite en dés.

3. Rincez la coriandre, et ciselez-la. Coupez la feta en dés.

4. Dans une poêle, faites chauffer les pignons de pin durant 3 à 5 minutes environ.

5. Dans un grand saladier, mélangez le melon, le concombre, la coriandre, la feta, les pignons de pin et assaisonnez la salade d’huile d’olive, de baies rouges, de sel, de poivre et de citron vert pressé.

Conseils : Pour davantage de fraîcheur, remplacez la coriandre par de la menthe fraîche ; pour davantage de légèreté, optez pour une feta réduite en sel.

Read More

Clémentines aux crevettes

La saison des clémentines est enfin arrivée ! En cette saison, je pourrais en manger tous les jours… C’est mon fruit cocooning que j’adore dévorer sous un plaid à la maison. Elle sont parfaites pour terminer le repas ou pour un petit creux. Mais cette fois-ci, j’ai décidé de les détourner comme une entrée. Je me suis régalée dans la réalisation de cette recette fraîche et goûteuse. J’ai choisi d’y donner du peps en y ajoutant de l’acidité avec la pomme Granny et le citron vert, et du caractère avec les baies roses et la coriandre (pour changer de l’aneth…). Je n’ai pas non plus failli à mon devoir de grande gourmande en ayant pris le soin d’y ajouter du fromage frais St-Môret mes gourmets !

Cette recette me trottait dans la tête depuis un moment, j’ai bien entendu attendu la saison pour vous la proposer ; je ne vous conseille pas de remplacer la clémentine par de l’orange, ni par de la mandarine d’ailleurs… La clémentine est à la fois sucrée et acide, un parfait équilibre pour l’associer aux crevettes. Pour varier la recette, remplacez les crevettes roses par du crabe ? Vous pouvez également remplacer les baies roses par des oeufs de saumon ? Faites attention également à la conservation de ces coques garnies, ne tardez pas à les déguster. Passez donc à l’action et régalez-vous avec ces boules oranges goûteuses et faciles à réaliser !

POUR 4 PERSONNES

4 grosses clémentines
– 150 g de fromage St-Môret
– 200 g de crevettes roses
– 1 ou 2 citrons verts du Mexique
– 1 pomme Granny Smith
– 8 brins de coriandre fraîche
– 15 brins de ciboulette fraîche
– Baies roses
– Sel
– Poivre

 

1. Rincez les clémentines, découpez-leur un chapeau, puis évidez-les à l’aide d’une cuillère en prenant soin de ne pas abîmer les suprêmes.

2. Coupez délicatement chaque suprême en deux et réservez-les dans un saladier. Videz le saladier de l’excédent de jus de clémentine, pour éviter une farce trop liquide par la suite.

3. Préparez dans un second saladier votre farce aux crevettes, décortiquez les crevettes et coupez-les en petits dés et citronnez-les. Ciselez la ciboulette et la coriandre (en réservant 4 feuilles de coriandre pour la décoration). Coupez la pomme en brunoise (en petits dés). Mélangez les crevettes marinées, les herbes, la brunoise de pommes, le fromage frais, puis salez et poivrez.

4. Mélangez délicatement les suprêmes à la composition crevettes/St-Môret pour ne pas les éclater et répartissez cette farce dans les clémentines évidées. Réservez au frais votre préparation.

5. Au moment de servir, parsemez vos clémentines de baies roses, et décorez-les avec vos feuilles de coriandre.

Conseils : Ne jetez pas les chapeaux des clémentines. Ils pourront vous servir de décoration, mais également, avant dégustation, pressez les chapeaux (côté lisse) sur le dessus vos clémentines garnies afin d’en extraire le jus et donner un coup de peps.

Read More

Tacos au porc & chipotle

Aujourd’hui, je me lance dans la réalisation d’une recette traditionnelle mexicaine : LES TACOS AL PASTOR ! L’un des nombreux plats nationaux qui me faisaient depuis un moment de l’œil, ces tacos au pulled pork (porc effiloché) comme on les surnomme également, sont une institution, et vous ne pouvez pas passer à côté ! Dites au revoir aux kits de supermarché « Old El Paso »… La viande de porc est ainsi mijotée dans de la bière blonde et agrémentée de piments mexicains, les fameux chipotle et leur sauce adobo ! Une préparation épicée que l’on retrouve en conserve, comprenant des piments jalapeno séchés et fumés dans une sauce aux tomates et aux oignons. Pas facile de les trouver en France, je vous l’accorde, mais je vous ai listé des adresses sur Paris et des sites web, cliquez ici et vous pourrez retrouver ce produit tant convoité ! Essayer tout de même chez votre épicier du coin important de nombreux produits du monde, à savoir qu’il est possible de le trouver dans le rayon mexicain mais aussi américain (cette conserve est un produit culte chez nos voisins outre-Atlantique). De plus, même si ce produit est importé du Mexique, le prix est vraiment abordable, de mon côté, j’ai fait le stock de conserves !

Pour ma part, je n’ai pas réussi à trouver de l’épaule en supermarché, mais dans votre boucherie préférée du quartier, vous trouverez votre bonheur. Pour être honnête avec vous, c’est la première fois que je goûte du porc de cette manière, il est tendre, goûteux, fumé et piquant avec la sauce adobo et ses piments chipotle ; accompagné d’une crème à l’avocat & à la ciboulette douce et citronnée, nous retrouvons un bon équilibre des saveurs, un vrai régal… Cependant, si vous évitez de toute urgence les plats pimentés, remplacez les piments chipotle par une sauce barbecue de qualité. Déguster des tacos mexicains maison en France, pas évident à trouver hein ? Lancez-vous dans la recette, vous ne serez pas déçus du voyage, n’hésitez pas à me faire part de vos commentaires !

POUR 4 à 6 PERSONNES

Porc braisé

1,2 kg d’épaule de porc dégraissée et désossée
– 1 gros oignon blanc
– 4 gousses d’ail
– 2 cuil. à s. d’huile végétale
– 2 cuil. à s. d’huile d’olive
– 480 ml de jus d’orange
– 1 cube de bouillon de volaille
– 33 cl de bière blonde
– 3 piments chipotle en sauce adobo
– 3 feuilles de laurier
– 1 cuil. à s. d’origan
– 1 cuil. à s. de cumin en grains
– 1 lime
– Poivre noir et sel

 

Crème avocat et accompagnements

– 1 avocat
– 3 cuil. à s. de yaourt grec
– 2 cuil. à s. de crème fraîche
– 2 cuil. à s. de vinaigre de vin blanc
– 1 lime (jus et zeste)
– 15-20 brins de ciboulette fraîche
– Poivre noir et sel
– 6 grosses tomates grappe
– 1 gros oignon blanc ou rouge
– 1 bouquet de coriandre
– 12 tortillas de blé ou de maïs

 

1. Préchauffez votre four à 140° C. Assaisonnez généreusement votre viande de sel et de poivre sur toute la surface et laissez-la reposer sur une plaque 30 minutes environ à température ambiante afin de la détendre. Dans une grande cocotte allant au four, faites chauffer à feu vif l’huile végétale. Placez-y ensuite votre épaule de porc, et la saisir à feu vif afin de bien la colorer des deux côtés. Après cette première cuisson, réservez la viande sur une plaque.

2. Essuyez l’excédent d’huile végétale au fond de la cocotte. A feu moyen-vif, faites frire l’huile d’olive et ajoutez l’oignon, l’ail, l’origan, le cumin, les feuilles de laurier et laissez dorer le tout pendant 6 à 8 minutes environ. Déglacez ensuite avec de la bière en grattant les petits morceaux collés au fond de la cocotte à l’aide d’une cuillère en bois. Incorporez le jus d’orange, puis 480 ml d’eau bouillante pour 1 cube de bouillon de poulet. Ajoutez à la cocotte la viande préalablement réservée et portez à ébullition. Puis, couvrez et enfournez la viande pendant 3 heures, en prenant le soin de retourner la viande à mi-cuisson.

3. Pendant ce temps, vous pouvez préparer la crème à l’avocat et à la ciboulette. Dans un bol, écrasez et mélangez l’avocat, puis y ajouter, la crème fraîche, le yaourt grec, le vinaigre, la ciboulette ciselée, le jus et le zeste de lime, et finissez par poivrer et saler légèrement. Réservez le bol recouvert de papier aluminium au réfrigérateur.

4. Retirez le porc de la cocotte. Si le liquide de votre cocotte n’a pas assez réduit à votre goût, laissez-le mijoter à feu moyen quelques minutes jusqu’à ce que le jus soit onctueux. Puis, ajoutez uniquement 3 piments et le restant de la sauce adobo contenu dans la conserve, et enfin, le jus de lime. Placez de nouveau l’épaule de porc préalablement réservée sur une plaque au sein de la cocotte, et effilochez-la, à l’aide d’une cuillère et réservez à feu doux.

5. Coupez en dés vos tomates et ciselez votre oignon. Pour le montage de vos tacos, répartissez au centre de la tortilla la viande, recouvrez-la de crème à l’avocat, ajoutez les dés de tomates, les oignons ciselés et quelques feuilles de coriandre. Refermez la tortilla en son milieu à l’aide d’une pique en bois, il ne reste plus qu’à la déguster !

Conseils : Demandez à votre boucher l’épaule et non un rôti de porc, cette partie est beaucoup plus grasse, et c’est ce que l’on recherche pour un porc effiloché bien tendre. N’hésitez pas à nécessiter son aide afin qu’il désosse et dégraisse le porc. 

Read More

gaspacho aux petits pois

Avec cette chaleur, une envie soudaine de fraîcheur… Et je pense ne pas être la seule ? Je me suis donc tournée vers un velouté froid avec toujours bien sûr, si vous commencez à me connaître, une pointe de gourmandise… sa chantilly au St-Môret ! Un fromage frais ni trop gras ni trop léger. La soupe de petits pois en hiver on connaît tous, mais froide avec une touche de menthe ? Changeons du gaspacho classique à base de tomates ! Aujourd’hui je vous propose un gaspacho vert, de quoi commencer un apéro d’été en beauté. Il s’agit là d’une recette simple et rapide à réaliser, il suffit tout simplement d’avoir les bons outils ! Un amuse-bouche chargé en vitamines et en gourmandise, tout ce que j’aime. Les soupes froides sont désormais un incontournable pour moi l’été ! Et vous ? La fin des vacances est loin d’être arrivée, en espérant que vous apprécierez cette recette pour vos soirées estivales à venir.

POUR 4 PERSONNES

Gaspacho

300 g de petits pois frais écossés  (600 g non écossés)
– 1 cube de bouillon de volaille
– 60 cl d’eau
– 8 brins de menthe fraîche
– 2 cuil. à s. d’huile d’olive (optionnel)

 

Chantilly au St-Môret

– 20 cl de crème liquide entière
– 120 g de fromage frais St-Môret
– Sel
– Poivre
– 1 poche à douille

 

1. Commencez par écosser les petits pois. Puis, dans une grande casserole, faites bouillir l’eau avec le bouillon de volaille. Ajoutez-y les petits pois écossés et faites-les cuire 7 à 8 minutes. Egouttez vos petits pois en prenant soin de conserver le bouillon.

2. Mixez les petits pois et la menthe fraîche en ajoutant petit à petit le bouillon jusqu’à obtenir la consistance assez liquide d’un gaspacho. Passez la préparation au chinois afin de retirer la peau des petits pois et ainsi obtenir une soupe plus onctueuse. Ajoutez-y l’huile d’olive, puis versez votre préparation dans vos verrines et réservez au frais.

3. Etape de dernière minute avant de servir : prenez votre saladier préalablement réservé au réfrigérateur, voire au congélateur, versez-y votre crème liquide froide elle aussi et faites-là monter en chantilly à l’aide d’un batteur électrique. Ajoutez-y petit à petit le St Môret. Attention, il ne faut pas battre trop longtemps pour éviter que la crème tourne et se transforme en beurre. Salez et poivrez votre chantilly.

4. A l’aide d’une poche à douille, déposez la chantilly sur vos verrines de gaspacho.

Conseils : Pour les plus gourmands, vous pouvez saupoudrer votre chantilly au St-Môret de miettes de bacon séché, un délice qui se marie parfaitement aux petits pois ! Ou encore, si vous optez pour sa version rafraichissante, parsemez votre chantilly de zestes de citron vert ?

Read More

Boeuf mariné au whisky

Je suis très viandarde… et vous ? Je me tourne très souvent vers de belles pièces de viande au resto, les entrecôtes de 400g ? Même pas peur ! Aujourd’hui j’avais envie de goûter la viande autrement. C’est lorsque j’ai entendu parler de cette spécialité culinaire, mariner de la viande avec du whisky, l’idée m’a tout de suite intriguée, et j’ai souhaité faire le test pour vous. Réalisée en Irlande ou aux Etats-Unis avec leurs propres déclinaisons selon les régions, cette marinade donne un goût fumé et persillé à votre viande. Dans le même esprit d’utiliser un spiritueux dans un plat, j’avais également fait la chouette expérience de goûter dans un restaurant italien il y a quelques années des penne à la tomate et à la vodka, oui oui je vous assure, c’était terrible ! Pourquoi pas retenter le coup sur le blog d’ailleurs ? Mais je vous laisse tout d’abord tenter par cette première découverte… Vous pouvez également opter pour une belle entrecôte de boeuf au lieu des pavés de rumsteck. Accompagnez cette recette de frites de pommes de terre et/ou de patates douces, vous ferez des heureux. La viande ayant ce goût si particulier après cette marinade, pas besoin de faire compliqué, restez dans la simplicité. Avec ces beaux jours, profitez-en pour réaliser cette recette lors de vos barbecues ! Ca change de la chipo !

POUR 2 PERSONNES

2 pavés de boeuf (ou toute autre pièce de boeuf de votre choix)
– 12 cl de whisky
– 12 cl de vinaigre balsamique
– 3 cuil. à s. de sauce soja sucrée
– 2 cuil. à s. d’huile d’olive
– 2 gousses d’ail
– Poivre blanc, vert, noir
– Baies roses
– Sel

 

 

 

1. Epluchez et hachez finement les gousses d’ail. Puis dans un grand saladier, ajoutez-y jusqu’à obtenir un mélange homogène, le whisky, le vinaigre, la sauce soja, l’huile d’olive et les gousses.

2. Assaisonnez votre viande des 2 côtés aux 4 baies et salez. Versez votre marinade dans un plat suffisamment large pour recouvrir votre viande et enveloppez de papier aluminium ou dans un sachet en plastique refermable. Remuez et manipulez la viande de temps en temps afin de faire pénétrer la marinade. Laissez mariner vos pavés entre une 1 heure minimum à 24 heures maximum.

3. Sortez la viande de sa marinade et la faire cuire à la poêle ou au barbecue.

Conseil : Vous souhaitez réaliser la recette à l’américaine ? Ajoutez à la liste des ingrédients une sauce pimentée type tabasco ou pourquoi pas siracha ? (ma préférée)

Read More

Tulipes de tomates cerises

Une recette DIY pleine de tendresse aujourd’hui pour vous mes gourmets ! Les tomates cerises en amuse-bouches, un classique me direz-vous… Mais sous la forme d’un bouquet de tulipes ? Pas mal pour impressionner l’élu(e) de votre cœur ! Je vous présente donc ces hors-d’œuvres propices à confectionner en ce jour de Saint-Valentin, mais vous savez tout aussi bien que moi qu’elle se fête tous les jours de l’année ! Vous trouverez 3 garnitures au choix : aux 4 baies, façon Tzatziki, et à la ciboulette ; de quoi satisfaire les goûts de chacun. Mais vous pouvez tout aussi bien choisir les 3 ? Vous aurez ainsi la surprise du goût à chacune de vos tulipes ! Cependant, soyons honnêtes, la réalisation de recette fait appel à des mains assez délicates ! Pour faciliter l’assemblage de vos tulipes, je vous conseille fortement d’utiliser une poche à douille, ou gare à vos doigts recouverts de fromage Kiri toutes les 2 secondes ! De plus, les brins de ciboule étant plus rigides que ceux de la ciboulette, ils seront plus résistants au montage et à la tenue. De mon côté j’ai utilisé les brins de ma ciboulette les plus épais, la ciboule étant parfois difficile à trouver, et l’affaire était jouée ! Avec ces techniques, no soucy.. J’ai pris un plaisir fou à les réaliser, et quel geste mimi d’amour à faire à son amoureux..

POUR 13 PIECES

Kiri façon Tzatziki

1/5 d’un concombre
– 1 ou 2 brins de menthe
– 1 petite gousse d’ail
– 1 cuil. à s. d’huile d’olive
– Sel
– Poivre
– 5 portions de Kiri
– 13 tomates cerises allongées
– 13 brins de ciboule ou de ciboulette
– 1 poche à douille (optionnel)

 

Kiri aux 4 baies

– Poivre noir
– Poivre vert
– Poivre blanc
– Baies roses
– Sel
– 1 moulin
– 5 portions de Kiri
– 13 tomates cerises allongées
– 13 brins de ciboule ou de ciboulette
– 1 poche à douille (optionnel)

 

Kiri à la ciboulette

– 15 brins de ciboulette
– 1 cuil. à s. de jus de citron vert
– Sel
– Poivre
– 5 portions de Kiri
– 13 tomates cerises allongées
– 13 brins de ciboule ou de ciboulette
– 1 poche à douille (optionnel)

 

 

 

1. Pour la préparation des garnitures, mélangez l’ensemble des ingrédients dans un bol selon l’une des 3 recettes choisie. Pour le Kiri façon Tzatziki, veillez à couper très finement le concombre, l’ail et la menthe. De même que pour le Kiri à la ciboulette. Quant au Kiri aux 4 baies, après avoir versé les 4 poivres dans votre moulin, salez et poivrez à votre convenance les 5 portions de Kiri puis ajoutez 1 cuil. à s. d’eau pour éviter une préparation trop compacte.

2. Pour la préparation des tulipes, coupez en 4 dans la longueur vos tomates jusqu’aux 3/4, veillez à laisser une base de tomate suffisante pour ne pas la fragiliser. Épépinez vos tomates à l’aide d’une petite cuillère. Faites une entaille à l’aide d’un couteau en dessous de la base de vos tomates pour y insérer un brin de ciboule ou de ciboulette, qui constituera la tige de votre tulipe.

3. Vous pouvez dès à présent, garnir vos tulipes de vos préparations à base de fromage à l’aide d’une poche à douille et d’un papier absorbant pour essuyer le surplus de Kiri. Pour une belle présentation, n’hésitez pas à la lisser le fromage à l’aide de vos doigts. C’est un travail manuel après tout !

4. Disposez les tulipes une à une sur le présentoir de votre choix, et attachez-les à l’aide d’un brin de ciboule ou de ciboulette. Pour une meilleure tenue de votre bouquet, conservez-les au réfrigérateur avant dégustation ; et votre bouquet sera prêt à être offrir !

Conseil : Vous souhaitez varier les goûts et les couleurs de cette recette ? Vous pouvez tout aussi bien opter pour un bouquet de tomates cerises rouges et jaunes, à associer avec une garniture au Kiri aux épices.

Read More

Pad thaï au poulet

Un pad quoi ?… Littéralement : « friture de style thaïlandais », LE plat national thaïlandais par excellence qu’il ne faut surtout pas louper et que j’ai adopté ! J’ai choisi de réaliser ces nouilles sautées thaïlandaises au poulet, mais vous pouvez tout aussi bien opter pour la recette d’origine aux crevettes et au tofu, pas mal non plus me direz-vous ? Ce que j’aime particulièrement dans ce plat, c’est la gourmandise des pâtes de riz, le piquant et le goût si singulier de la sauce, et la fraîcheur du soja et des tiges de ciboule. La combinaison parfaite, sublimée par des saveurs asiatiques reconnaissables dès la première bouchée… Je pourrais vous en écrire des lignes et des lignes ! Après de nombreuses dégustations dans mes petits bouibouis thailandais à Paris, voici pour moi la recette qui me fait saliver, n’hésitez pas à partager vos variantes de pad thai surtout !

POUR 4 PERSONNES

Pad Thai

500 g de poitrine de poulet/ blancs de poulet
– 4 œufs
– 400 g de pâtes de riz (taille L)
– 4 gousses d’ail
– 4 tiges de ciboule
– 1 poignée de coriandre
– 120 g de germes de soja
– 80 g de cacahuètes grillées non salées sans peau
– 4 cuil. à s. d’huile végétale

 

Sauce

– 150 g de pâte de tamarin
– 9 cuil. à s. de sauce poisson (nam-pla ou nuoc-mam)
– 12 cuil. à s. de sucre en poudre
– 3 cuil. à s. de jus de lime
– 3 cuil. à s. de vinaigre de vin blanc
– 3 cuil. à s. de sauce pimentée sriracha ou à défaut de paprika (pour une sauce non pimentée)

 

Accompagnements optionnels

– 2 quartiers de lime par personne
– Piment rouge en poudre ou piments oiseau hachés à doser selon vos goûts

1. Portez à ébullition 300 ml d’eau, puis laissez imbiber dans l’eau chaude la pâte de tamarin dans un bol durant 30 minutes minimum en remuant de temps en temps, jusqu’à l’obtention d’une sauce. A l’aide d’un chinois ou d’une petite passoire, filtrez la sauce pour enlever les résidus non comestibles et réservez la sauce.

2. Hachez finement les gousses d’ail, les tiges de ciboule et la coriandre en ayant pris le soin de lui retirer les tiges. Mixez grossièrement les cacahuètes. Coupez en dés/lamelles le poulet. Réservez chaque ingrédient avant de l’inclure lors de la cuisson du pad thai.

3. Portez à ébullition une grande casserole d’eau. Ajoutez les pâtes de riz et retirez du feu. Laissez reposer environ 10 minutes (pensez à remuer à l’aide d’une fourchette pour les séparer). Egouttez-les et rincez-les à l’eau froide, puis réservez dans la passoire.

4. Pour la préparation de la sauce, mélangez dans un bol la pâte de tamarin diluée et filtrée, la sauce poisson, le sucre en poudre, le jus de lime, le vinaigre de vin blanc et la sauce sriracha ou le paprika si vous êtes sensibles aux plats pimentés.

5. Pour la cuisson du pad thai, faites chauffer l’huile végétale dans un wok ou une poêle profonde, ajoutez l’ail et le poulet et faites-les dorer. Ajoutez les œufs dans le wok et les remuez délicatement sans pour autant les brouiller. Incorporez les pâtes cuites très al dente, remuez. Ajoutez la sauce pad thaï, mélangez, puis les tiges de ciboule et les germes de soja. Continuez de remuer jusqu’à réduction de la sauce tout en évitant une surcuisson des ingrédients et particulièrement du poulet.

6. Disposez le contenu du wok dans une assiette, saupoudrez-les de la « poudre » de cacahuètes. Coupez en quartiez le lime, en répartissant 2 quartiers par personne. Proposez à vos invités en accompagnement optionnel dans des bols individuels : un supplément de cacahuètes, de tiges de ciboule et de germes de soja, ainsi que du piment en poudre ou des piments oiseaux hachés. Dégustez dans la foulée, et régalez-vous !

Conseil : Contrairement aux pâtes de blé, les pâtes de riz ne cuisent pas dans une eau bouillonnante restée sur le feu. Après avoir fait bouillir son eau, il est important de retirer la casserole du feu avant d’y plonger les pâtes de riz.

Read More

Pingouins au Kiri

Pour les grands et les petits, cette recette vaut le détour ! Changez des traditionnelles olives en bocal, et présentez-les en pingouins ? Pour donner le choix à vos invités, n’hésitez pas à décliner la recette avec des olives vertes. J’ai fait la découverte de ces oiseaux marins à déguster lors de l’anniversaire de l’une de mes amies, très bonne surprise à l’œil et au goût ! Afin de donner un coup de peps à ces pingouins, j’ai choisi d’ajouter un mélange aux 4 baies au Kiri. Cependant, vous pouvez tout aussi bien opter pour du Kiri nature. Pour donner davantage de saveurs à ces amuse-bouches, optez pour des olives marinées aux épices, moins sèches et plus goûteuses.

POUR 20 PIECES

20 grosses olives noires/ vertes dénoyautées (marinées de préférence)
– 20 petites olives noires/ vertes dénoyautées (marinées de préférence)
– 1 grande carotte
– 80 g de fromage Kiri (4 portions)
– Poivre noir
– Poivre vert
– Poivre blanc
– Baies roses
– Sel
– 1 moulin
– 20 cure-dents

 

1. Faites une entaille sur toute la longueur d’un des côtés des grosses olives noires.

2. Pour la garniture au Kiri aux 4 baies, après avoir versé les 4 poivres dans votre moulin, salez et poivrez à votre convenance les 4 portions de Kiri puis ajoutez 1 cuil. à s. d’eau pour éviter une préparation trop compacte (l’ajout de poivre a tendance à rendre le Kiri plus épais). Remplissez-les chacune d’une petite cuillère de Kiri.

3. Remplissez chacune des olives noires entaillées d’une petite cuillère de Kiri.

4. Coupez une carotte en rondelles de 4 millimètres d’épaisseur environ. Faites une petite entaille dans chaque rondelle pour former les pieds des pingouins. Gardez le bout de l’entaille pour sculpter par la suite le bec. Si nécessaire, n’hésitez pas à faire une entaille dans chaque petite olive pour insérer le bec.

5. Mettez la grosse olive sur la tranche de carotte (les pieds) avec la partie de l’olive la plus évidée vers le bas. Insérez un cure-dent dans la tête de la petite olive, puis ajustez-la sur la grosse olive en prenant soin de les aligner. Réservez au frais. Pour plus détails, n’hésitez pas à visionner la vidéo de la recette trouvée sur internet en cliquant ici.

Conseil : Lors du garnissage de vos olives avec le Kiri, n’hésitez pas à lisser le fromage à l’aide de vos doigts. C’est un travail manuel après tout ?

Read More

Sucettes chocolat chaud

Laissons place à la créativité au cœur de notre cuisine ! Désormais sur le blog, vous allez découvrir des recettes DIY (« Do It Yourself ») à foison ! Moi qui adore me servir de mes mimines avec tout ce que l’on peut trouver dans le fond de ses tiroirs, l’idée m’a paru simple, allier mes deux passions ! Et en cette période hivernale, quoi de mieux pour commencer avec ces sucettes à fondre pour un chocolat chaud maison ? Changez de rituel avec la bouteille de vin que l’on apporte à chacun de ces dîners… Créez vos propres sucettes au chocolat emballées avec amour ! J’en ai d’ailleurs profité pour confectionner rien que pour vous, mes propres étiquettes (oui oui !), que vous pourrez bien sûr imprimer (ici ou ) tranquillement chez vous, elle est pas belle la vie ? Pour obtenir un chocolat ni trop amer ni trop sucré, j’ai choisi d’allier trois chocolats différents, un corsé, un noir et un au lait, pour ainsi plaire à tous les palais. J’ai également choisi de les accompagner de chamallows et/ou de caramels mous au beurre salé maison, oui je me suis fait plaisir sur ce coup-là… mais à vous de choisir, vous pouvez bien naturellement créer des sucettes selon vos envies et celles des autres !

Quoi de mieux que de se prélasser sous un plaid avec son chocolat chaud maison pendant que le froid glacial lui, tape sur les fenêtres ? Avouons-le, ces petits moments de plaisir sont rares pendant l’hiver, autant en profiter ! Et je vous donne ci-dessus mes secrets pour les offrir à vos proches. Vous pouvez tout aussi bien changer les accompagnements, au lieu de chamallows, insérez au sein de vos sachets des bâtons de cannelle et anis étoilés pour un chocolat chaud épicé de Noël ? Outre le goût, vous pouvez modifier la forme, choisissez des mini moules en forme d’étoiles, de cœurs…

POUR 24 PIECES

Sucettes au chocolat

200 g de chocolat à 60% de cacao (Nestlé Dessert Corsé)
– 200 g de chocolat à 50% de cacao (Nestlé Dessert Noir)
– 170 g de chocolat au lait (Nestlé Dessert Lait)
– 125 g de crème liquide entière
– 400 g de lait concentré sucré
– 1 gousse de vanille
– 1 poche à douille (optionnel)
– 24 chamallows (optionnel)
– 1 ou 2 bacs à glaçons en silicone (dimensions utilisées : carrés 3x3cm et 5 cm de profondeur) ou des mini caissettes en papier

 

Caramels mous au beurre salé

– 250 g de sucre en poudre
– 80 g de crème liquide entière
– 80 g de beurre demi-sel
– 1 gousse de vanille
– 1 petite pincée de fleur de sel
– 1 cadre en inox 18×18 cm environ
– Papier cuisson
– 1 thermomètre de cuisson (optionnel)

 

Matériel de décoration

– 24 bâtonnets plats en bois de 11,3 cm minimum
– 4 feuilles de papier dessin blanc à grain fin (224 g environ)
– 24 étiquettes de décoration My Licious Secrets à imprimer (coloris 1, coloris 2)
– 1 bobine de ficelle bicolore
– 24 sachets en cellophane ou un grand rouleau de film fleuriste et du scotch crystal
– 1 paire de ciseaux
– 1 tube de colle à bois
– 1 règle
– 1 cutter
– 1 dizaine de cotons tiges

1. Pour la préparation des sucettes au chocolat, cassez en morceaux vos 3 chocolats, coupez en 2 votre gousse de vanille dans le sens de sa longueur, séparez la gousse en 2 et raclez l’intérieur de cette demi-gousse à l’aide de la lame de votre couteau pour en extraire les graines. Préparez la suite de vos ingrédients.

2. Commencez par chauffer au bain marie la crème et le lait concentré, remuez activement jusqu’à obtenir un mélange homogène, puis, ajoutez progressivement les morceaux de chocolat et fondez délicatement la préparation en remuant à l’aide d’une maryse ou d’une spatule en bois. Après que la préparation soit parfaitement fondue, ajoutez les graines de vanille et mélangez le tout. Votre base chocolatée est prête, versez-la dans chacun de vos mini moules à l’aide d’une poche à douille ou à défaut d’une cuillère. Pour de belles sucettes, n’hésitez pas à racler le bord de vos moules à l’aide d’un couteau pour une surface totalement lisse. Piquez un bâtonnet au centre de chaque mini moule et laissez durcir vos sucettes 12 heures minimum au réfrigérateur.

3. Pendant ce temps, si vous choisissez d’ajouter des caramels mous au beurre salé à vos sucettes au chocolat, préparez à l’avance l’ensemble de vos ingrédients, en veillant à verser préalablement votre crème liquide dans une petite casserole prête à être chauffée ultérieurement pendant la réalisation de la recette. De plus, recouvrez une plaque à four de papier cuisson, posez dessus le cadre en inox et huilez-le généreusement de beurre le papier et les bords du cadre pour faciliter le démoulage.

4. Faites un caramel à sec avec le sucre en procédant progressivement. Pour vous aider dans la réalisation délicate de ce caramel, vous trouverez ici une vidéo vous expliquant les étapes. Faites chauffer à sec à feu moyen une grande casserole, ajoutez environ 2 cuil. à s. de sucre et dès lors que le sucre commence à fondre, ajoutez la même proportion de sucre pour ralentir la cuisson de la première couche de sucre. Ne mélangez surtout pas le caramel car il pourrait grainer, tournez délicatement votre casserole pour le mélanger si vous le souhaitez. Et procédez ainsi petit à petit jusqu’à l’incorporation totale du sucre. Avant la caramélisation totale du caramel, faites chauffer la crème liquide à la limite de ébullition, n’ajoutez surtout pas de crème froide, ce qui pourrait créer un choc thermique avec la haute température du caramel. Quand le caramel atteint 180° (le caramel commence à bouillir très vite et doit être ni trop clair ni trop foncé), sortez du feu la casserole et ajoutez progressivement la crème chauffée au caramel pour éviter de la bouillir et remuez constamment à l’aide d’une cuillère ou spatule en bois. Pour une réalisation réussie du caramel, soyez tout simplement délicats et attentifs. Dès lors que le mélange atteint 140° (2 minutes après environ), ajoutez le beurre et la fleur de sel. Versez le caramel à mi hauteur du moule et laissez refroidir environ 2 heures.

5. Pour le montage des sucettes, démoulez les sucettes au chocolat de leur moule en silicone, coupez en carrés (aux dimensions de vos mini moules) la plaque durcie de caramel, et sortez vos chamallows. Pour faciliter l’assemblage des carrés de caramels et des chamallows, créez une fente en leur centre à l’aide d’un couteau, les bâtonnets en bois n’étant pas assez pointus pour les percer. Laissez place à vos envies, sucettes au chocolat seules, accompagnées de chamallows et/ ou de caramels mous ? A vous de choisir.

6. Finissons ensuite ces sucettes avec leur décoration. Imprimez et découpez soigneusement vos étiquettes. A l’aide d’un cutter, réalisez une fente horizontale sur le bas de votre étiquette pour y insérer par la suite le bâtonnet. Pour fixer au mieux l’étiquette, collez l’arrière de l’étiquette au bâtonnet à l’aide d’une colle à bois. Prenez une petite goutte de colle sur un coton de tige, et étalez-la délicatement sur le bout du bâtonnet en contact avec l’arrière de l’étiquette. Pressez ensuite à l’aide de vos doigts le bâtonnet et l’étiquette pour une meilleure tenue de la colle. Si un peu de colle coule, essuyez-la avec un coton de tige. Laissez sécher environ 10 minutes.

7. Puis, il ne reste plus qu’à emballer la base de vos sucettes. Avec un film fleuriste, découpez préalablement des rectangles (15cm L x 25 cm l). Enroulez vos sucettes dans la largeur vers le bas de votre rectangle, pliez le surplus de papier sur le dessous de votre sucette, scotchez-le et attachez la base de votre sucette à l’aide de la ficelle. Découpez également le surplus de hauteur de papier transparent pour laisser un espace suffisant entre l’étiquette et la base de la sucette. Avec des sachets en cellophane, rien de plus simple, insérez vos sucettes dans le fond des sachets et procédez aux mêmes étapes suivantes. Vos sucettes sont prêtes à être offertes !

Conseils : Sortez préalablement vos sucettes à température ambiante, 30 minutes avant dégustation. Comptez un petit mois environ, à conserver au réfrigérateur (excepté pour les sucettes contenant les caramels mous qui eux fondent au contact du froid).

Read More

Camembert rôti au miel

Un pêché mignon facile et rapide à réaliser. Si vous adorez le camembert, foncez ! Vous pouvez vous-même ajuster la recette à vos goûts, noisettes, pistaches, pignons de pin grillés, c’est à vous de jouer… Je vous conseille de choisir un miel des montagnes puissant et boisé pour suffisamment contrebalancer avec la force du camembert. J’ai également choisi de mon côté une baguette tradition aux figues, vous pouvez aussi griller des tranches de pain de campagne et les gratter à l’ail ! Concernant le camembert, il est difficile d’en trouver un de bonne qualité en supermarché, mais vous n’avez pas pour autant le besoin d’aller chez le fromager, je vous conseille la marque « Le Petit », un régal celui-là. J’adore la simplicité et la convivialité de cette recette à manger à plusieurs. Il vous suffit de fouiner de simples ingrédients dans les placards de la cuisine pour sublimer le camembert rôti. Faites-moi part de vos propres idées ?

POUR 3 à 4 PERSONNES

– 1 camembert au lait cru
– 3 cuil. à s. de miel de qualité
– 1 poignée de cerneaux de noix (environ 20 g)
– 15 raisins secs
– 1/2 baguette de pain
– Salade en accompagnement (optionnel)

 

1. Préchauffez le four à 180° C. Enlevez le camembert de la boîte en carton et quadrillez la croûte du camembert à l’aide d’un couteau. Jetez le papier d’emballage en plastique et le couvercle. Recouvrez de papier aluminium l’intérieur ainsi que les bords extérieurs de la boîte et replacez-y votre camembert.

2. Concassez grossièrement les cerneaux de noix, et plantez-les dans les entailles du camembert, de même que pour les raisins secs. Nappez avec le miel, soyez généreux pour avoir un savoureux mélange de sucré/salé. Si votre miel n’est pas assez liquide, passez-le quelques secondes au micro-ondes dans un bol.

3. Placez le camembert dans un plat allant au four ou sur du papier sulfurisé et enfournez-le 15 à 20 minutes. Découpez votre pain en petits cubes pour les plongez dans le camembert coulant à l’aide de piques en bois ou sans ! Servez aussitôt, bon appétit !

Conseil : A déguster en y plongeant vos morceaux de pains en apéritif ou en entrée, accompagné d’un Bordeaux.

Read More

Chips de courgettes

L’été approche, voici un amuse-bouche frais et équilibré pour un début de repas entre amis. Pour changer du paquet de chips, je vous propose ces courgettes goûteuses alliées à la fraîcheur d’une sauce grecque qu’on ne présente plus désormais… J’ai essayé d’être la plus fidèle possible en respectant la vraie recette de la sauce Tzatziki. Si vous manquez de temps, un tour au supermarché pour une toute faite, malgré le fait que cet apéritif soit assez rapide à réaliser ! En lisant la liste des ingrédients, vous vous êtes certainement questionné sur le « panko » (Bread Crumbs). Il s’agit d’une chapelure japonaise, que l’on retrouve dans toutes les épiceries asiatiques. A défaut de ne pas pouvoir s’en procurer, utilisez de la chapelure traditionnelle. Ma préférence va pour le panko pour les fritures désormais, car le croustillant en bouche est magique !

POUR 4 PERSONNES

Chips de courgette

100 g de farine
– 3 œufs
– 1 grosse courgette
– 45 g de panko ou de chapelure
– 55 g de parmesan reggiano râpé
– 4 cuil. à c. d’ail en poudre
– 4 cuil. à c. de piment d’Espelette
– Huile végétale

 

Sauce Tzatziki

– 100 g de yaourt grec au lait de brebis
– 1 gousse d’ail
– 1 concombre de 15 cm
– 2 brins de menthe fraîche
– 2 cuil. à s. d’huile d’olive
– Sel et poivre

 

1. Pour les chips, coupez la courgette en tranches d’un demi-centimètre d’épaisseur environ.

2. Préparez un bol avec la farine. Dans un autre bol, battez les œufs. Puis dans un troisième bol, mélangez le panko (ou la chapelure), le parmesan, l’ail en poudre et le piment d’Espelette.

3. Avant la cuisson des chips, veillez à préparer la sauce Tzatziki. Epluchez le concombre et faites-le dégorger 15 min en y saupoudrant du sel dessus afin que celui-ci perde son eau. Découpez-le en brunoise (petits dés). Dans un bol, ajoutez le concombre, le yaourt, l’ail finement hâché et dégermé, la menthe ciselée, l’huile d’olive, salez et poivrez.

4. Pour la cuisson des chips, faites chauffer environ 1 cm d’huile dans une poêle à feu moyen. Trempez les tranches de courgette d’abord dans la farine, puis dans l’œuf et enfin dans le mélange de panko (ou de chapelure). Faites dorer dans l’huile pendant quelques minutes de chaque côté et égouttez-les sur du papier absorbant.

5. Servez immédiatement et saupoudrez les chips de parmesan râpé, sans oublier votre sauce Tzatziki !

Conseil : Si votre choix se tourne vers une chapelure classique, tournez-vous vers une « chapelure dorée » plus croustillante.

Read More

Cake chèvre, tomate, courgette

En général, je ne réalise pas de cakes salés, les trouvant généralement trop secs, mais celui-ci… je souhaitais le réaliser depuis longtemps ! J’en ai eu l’idée après la dégustation un jour d’un cake provençal lui ressemblant fortement. Moelleux et gourmand, il vaut le détour ! J’ai retrouvé les mêmes saveurs, et je peux le dire, je suis fière du résultat ! Je préfère habituellement le présenter en amuse-bouche, mais attention à ne pas en abuser, on se retrouve facilement calé. Pour changer du traditionnel cake au jambon et aux olives, sautez le pas pour ce cake aux saveurs du soleil ! Parole de gourmet !

POUR 6 à 8 PERSONNES

200 g de farine
– 1/2 sachet de levure chimique
– 3 œufs
– 15 cl de lait demi-écrémé
– 4 cuil. à s. d’huile d’olive
– 80 g d’emmental râpé
– 150 g de fromage de chèvre Selles-sur-Cher
– 3/4 d’une courgette (Environ 200 g)
– 10 tomates cerises
– 4 tomates demi-séchées
– 10 feuilles de basilic frais
– 1 cuil. à c. d’origan séché
– 1 noix de beurre
– Sel & poivre

 

1. Préchauffez le four à 150° C (th 5). Beurrez le moule à cake de 25 cm de long.

2. Ôtez la croûte cendrée du Selles-sur-Cher, (De préférence bien froid, pour plus de facilité), coupez-le en lamelles de 0,5 cm puis en cubes. Coupez les tomates cerises et les 3/4 de la courgette en dés, et ciselez le basilic et les tomates demi-séchées. Faites dorer sur une poêle avec de l’huile d’olive les courgettes.

3. Pendant ce temps, cassez les œufs dans un bol, ajoutez une bonne pincée de sel et de poivre, et fouettez-les jusqu’à ce qu’ils doublent de volume. Sans cesser de fouetter, ajoutez l’huile et lorsqu’elle est bien incorporée, le lait. Enfin, ajoutez la farine et la levure en les tamisant.

4. Lorsque la pâte est lisse, cessez de fouetter, et incorporez tomates cerises et demi-séchées, emmental, chèvre, basilic, courgettes dorées et origan à l’aide d’une spatule. Versez le mélange dans le moule pendant 50-55 minutes au four à 150° C (th 5).

5. Dégustez le chaud ou tiède. Personnellement je le préfère fumant à la sortie du four, accompagné d’un mélange mâche/roquette au vinaigre balsamique !

Conseils : Dès lors que l’on a la bonne base avec les salés, l’avantage est que l’on peut varier les goûts à volonté ! Remplacez les tomates classiques par des demi-séchées, ajoutez éventuellement quelques dés de chorizo ? A vous de jouer !

Read More